Retour
Il faut équiper les ailes avec les voiles
Le dimanche 20 septembre, le moulin était ouvert, dans le cadre des Journées du Patrimoine, pour accueillir les visiteurs.
 
Succès sans précédent, ce sont plus de 300 personnes qui se sont présentées à la porte du moulin pour une visite, très instructive, puisque le moulin fonctionnait et produisait de la farine. Plus de 100 kg de cette bonne farine de meule : "fine fleur"  "boulangère"  "complète" ont été achetés par nos visiteurs. Parmi ceux-ci un groupe de généalogistes, en réunion à Arras, était venus de Rennes, Paris, Morangis, Lens, Arras, et même de Genève !
La relève est assurée ?
La journée du patrimoine 2004
La relève est assurée ?
Un beau ciel bleu<br>encourageait les<br>visiteurs à venir<br>
leur site
Libérer le frein
Un meunier anachronique ! <br>Non, il faut vivre avec son<br>temps, est-ce la meunière qui<br>téléphone au meunier ?<br>
Parmi les visiteurs un groupe de généalogistes, en réunion à Arras, venus de Rennes, Paris, Morangis, Lens, Arras, ... et même de Genève !
 les tableaux des généalogies des meuniers d‘Achicourt (créés par Paulette GOURNAY), comme Thierry et Ludovic, qui a retrouvé un ancêtre.
Les paquets de farine sont prêts pour l‘achat<br>des visiteurs. Les sacs de farine sont préparés  au pied de la table pour compléter les stocks.<br>
Les premiers visiteurs du matin, ils<br>seront très nombreux tout au long<br>de la journée, plus de 300 !<br>
Un beau ciel bleu
encourageait les
visiteurs à venir
Les paquets de farine sont prêts pour l'achat des visiteurs. Les sacs de farine sont préparés  au pied de la table pour compléter les stocks.
Les premiers visiteurs du matin, ils seront très nombreux tout au long de la journée, plus de 300 !
Un meunier anachronique !
Non, il faut vivre avec son
temps, est-ce la meunière qui
téléphone au meunier ?
Il faut équiper les ailes avec les voiles
Il faut équiper les ailes des voiles suivant la force du vent et les orienter face au vent.
Rassurez-vous personne n'est monté en haut du moulin !
 les tableaux des généalogies des meuniers d‘Achicourt (créés par Paulette GOURNAY), comme Thierry et Ludovic, qui a retrouvé un ancêtre.
La maquette du moulin de Villeneuve d‘Ascq
Parmi les visiteurs un groupe de généalogistes, en réunion à Arras, venus de Rennes, Paris, Morangis, Lens, Arras, ... et même de Genève !
 
Ils ont été, bien entendu, très intéressés par les tableaux des généalogies des meuniers d'Achicourt (créés par Paulette GOURNAY), comme Thierry et Ludovic, qui a retrouvé un ancêtre.
 
Ce groupe de généalogistes se spécialise sur l'Artois-sud et plus précisément sur les communes situées entre Arras et Bapaume, et celles autour de Avesnes le Comte. Il vise à regrouper les généalogistes travaillant sur ces communes et à échanger les données et les sources qui peuvent faire progresser les recherches sur cette région.
Photos : René Lagache, Thierry Aubié et Antoine Barbry
Il faut tourner la toiture pour orienter les ailes face au vent
Site créé par René Lagache  - Achicourt
Copyright  2010  -  2011 - 2014