les ailes ont été déposées au pied du moulin
croquis montrant l‘endroit de la cassure
Téte d‘essieu
La courbure des ailes
Le nouvel arbre moteur
éte d‘essieu
L‘extrémité du nouvel arbre moteur
Positionnement du premier entrebut
Positionnement d‘uine aile
Positionnement du deuxième entrebut
Retour
Ouf ! les ailes sont revenues !
Action sur la tête d‘essieu
Action sur la tête d‘essieu
Les ailes perdues et retrouvées
Le nouvel arbre
 
En début du mois de février 2001, le nouvel arbre est arrivé au pied du moulin, et les ailes ont été reposées le lundi 5 février 2001.
L'arbre du moulin est tiré d'un chêne équarri dont on a enlevé l'écorce et l'aubier. Sa longueur est de 4.60m, sa section la plus forte est un carré de 60 cm de côté. Sur cet arbre sera assujetti le rouet qui entraînera l'arbre vertical et par celui-ci les meules.
Depuis le mois d'octobre, les ailes étant au sol, on a profité de leur dépose pour remplacer les lattis de bois destinés à recevoir les voiles
Cette tête d'essieu, peinte en rouge, est percée de deux trous pour les verges, poutres qui forment l'ossature des ailes.
L'extrémité de l'arbre en bois est renforcée.
Cette partie cylindrique va reposer sur le portefaix et tourner sur un bloc de pierre bleue, le mortier ou heurtoir, et se termine par un butoir en bronze
- Photos René Lagache
La repose des ailes
 
Le lundi 5 février 2001, le moulin d'Achicourt a retrouvé ses ailes, perdues le 22 octobre 2000. Voici quelques photos de cette installation.
Par un temps peu encourageant pour ce genre d'opération, au petit matin, des charpentiers belges, aidés par la précision d'un grutier, ont tout d'abord reposé l'arbre moteur en l'engageant petit à petit dans son logement au sommet du moulin. Ensuite les ailes ont été replacées au travers de la tête d'arbre. Elles furent ensuite calées dans leur cage et les lattis de bois, devant supporter les voiles, furent replacés.
Le dimanche 22 octobre 2000 le moulin d'Achicourt a perdu ses ailes : la tête d'essieu, recevant les poutres qui forment les ailes, s'est cassée et s'est désolidarisée de l'arbre moteur en chêne. L'ensemble des ailes a été déposé par une entreprise spécialisée.
Site créé par René Lagache  - Achicourt
Copyright  2010  -  2011 - 2014