Les moulins sur le territoire d‘Achicourt vers 1850
L'usage des moulins
 
La plupart des moulins de la région d'Arras étaient à blé et à huile. Cependant, au cours de l'histoire, quelques moulins ont eu une fonction plus industrielle, comme les archives en montrent l'existence :
 
- à "warance" (garance) ) Athies en 1408
- à tan à Blangy en 1473, 1525, 1610
- à draps à Fampoux en 1569
- à papier à Blangy en 1670
- à draps à Athies en 1569, 1790
- à "bray" (pour la brasserie) à Blangy en 1694
- à poudre à canon à Anzin-Saint-Aubin au VXIIème siècle
- à moudre l'écorce (pour la tannerie) à Saint Nicolas en 1759
- à foulon à Saint Nicolas en 1784
- à moudre l'écorce à Dainville en 1790
- à clous d'épingles à Achicourt en 1834
- à tan à Saint Nicolas en 1845
- à moutarde à Achicourt en 1856
- à broyer les détritus végétaux pour la pâte à carton à Arras (faubourg Saint Sauveur) en 1861
- à velours à Maroeuil en 1867
 
La plupart de ces moulins sont à eau car plus puissants. Ils témoignent d'une activité industrielle plus variée: drap, teinture, tannerie, papier, brasserie. Au XIXème siècle, les tentatives d'utilisation originale des moulins fait long feu, le moulin à moutarde d'Achicourt n'est mentionné qu'une fois et celui à clous d'épingles disparaît entre 1838 et 1853.
Achicourt, célèbre pour ses maraîchers, l'est aussi pour ses moulins. La commune en a compté près d'une vingtaine au XIXème siècle. La plus ancienne mention de moulin est celle du moulin à blé de Hées dont parlent les archives de l'abbaye Saint-Vaast en 1250. Il s'agit d'un moulin à eau et sa construction est certainement antérieure à cette date.
 
En 1361, les archives de l'abbaye Saint-Vaast mentionnent « les moulins à vent de Caumont » à moudre blé. On en retrouve des traces régulièrement entre 1400 et 1769. Parmi ces moulins, vraisemblablement au nombre de deux, figure celui qui vient d'être reconstruit. En 1759, il est établi dans les archives deux moulins à huile, un moulin à blé dit de « de Caumont », un moulin à blé dit «à Pernette ». Ces quatre moulins sont tous sur le territoire de Hées, c'est-à-dire à la limite d'Arras et Beaurains.
 
En 1790, Achicourt compte 11 moulins à vent : 3 à blé (dont un est hors d'usage) et 8 moulins à tordre l'huile. Le passage de 4 moulins en 1759 à 11 en 1790 s'explique essentiellement par le développement de la culture des oléagineux et à l'abolition de la banalité.
 
Les années 1800-1840 marquent la période où les moulins à vent sont les plus nombreux. En 1806, il est dénombré à Achicourt 2 moulins à vent à blé et 14 moulins à vent pour l'huile. Les communes environnantes d'Arras (33) comptent 32 moulins à vent à blé et 91 moulins à vent pour l'huile.
 
En 1853, on relève encore 13 moulins à vent dont 12 sur pivot et un sur tourelle.
 
Après le milieu du XIX ème siècle commence le déclin des moulins à vent provoqué par le développement de la machine à vapeur et le recul de la culture des oléagineux. En 1871, ne subsistent plus que le moulin de Caumont (détruit en 1915, reconstruit en 1994), un moulin à blé sur pivot (à vendre) et deux moulins à huile dont un sera emporté par un ouragan en 1877.
 
La plupart de ces moulins à vent étaient situés le long des actuelles rues de Bucquoy et de Bapaume (comme ceux de Beaurains) ainsi que sur le chemin de Caumont (actuelle rue du moulin Hacart).
Mes sources :
- Le moulin d'Achicourt et les moulins de la région d'Arras. Par Jean-Michel DECELLE - Paulette GOURNAY - Francis PERREAU - Mairie d'Achicourt (1996)
- cartes postales anciennes
Visites
Accès
L'association la tourelle
Les fouilles
Autres moulins anciens
Destruction
Le moulin aujourd'hui
Sites
Accueil
Historique
Album photos
Chercher
Retour "Accueil Bienvenue à Achicourt" (site privé)
La motte
Le moulin la tourelle d'Achicourt
Site de René Lagache
Historique
Le moulin Hacart
Patrimoine
Site créé par René Lagache  - Achicourt
Copyright  2010  -  2011 - 2014