Les outils de rhabillage des meules
Le gros fer de meule reposant sur l‘anille
L‘entrainement des meules
Retour
La deuxième paire de meules, archure déposée
La deuxième paire de meules
La deuxième meule n'est pas en exploitation.
 
Le couvercle de l'archure est ouvert. Sont déposés, sur la meule supérieure appelée la courante ou volante, les différents outils servant à retailler les meules. On voit sur la photo de droite l'ouverture au centre de la meule, l'oeillard, dans lequel est ancré  l'anille, une croix métallique. Cette anille repose sur une tige verticale, le petit fer, et maintient la meule en équilibre. Grâce à un système de levier, la trempure, la distance entre les meules est réglable, ce qui permet au meunier d'utiliser au mieux la force motrice et de moudre plus ou moins fin. Sur cette anille vient se placer le gros fer, vertical, qui transmet le mouvement de l'arbre moteur par l'intermédiaire du hérisson et de la lanterne.
Schéma montrant la coupe des meules
Site créé par René Lagache  - Achicourt
Copyright  2010  -  2011 - 2014